Aller au contenu
Satan

L'abus de Facebook nuit à la prise de décision

Messages recommandés

Dans un article publié dans sciences et avenir et partagé sur le Discord, on peut lire que l'abus de facebook nuit à la prise de décision :

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/l-abus-de-facebook-nuit-a-la-prise-de-decision_130906

Comment vérifier une telle information ? Et bien, il faut remonter à la source, une étude Meshi, D., Elizarova, A., Bender, A., & Verdejo-Garcia, A. (2019). Excessive social media users demonstrate impaired decision making in the Iowa Gambling Task. Journal of Behavioral Addictions, 1–5. doi:10.1556/2006.7.2018.138  (pdf)

Citation

Background and aims: Online social networking sites (SNSs) like Facebook provide users with myriad social rewards. These social rewards bring users back to SNSs repeatedly, with some users displaying maladaptive, excessive SNS use. Symptoms of this excessive SNS use are similar to symptoms of substance use and behavioral addictive disorders. Importantly, individuals with substance use and behavioral addictive disorders have difficulty making value-based decisions, as demonstrated with paradigms like the Iowa Gambling Task (IGT); however, it is currently unknown if excessive SNS users display the same decision-making deficits. Therefore, in this study, we aimed to investigate the relationship between excessive SNS use and IGT performance.

Methods: We administered the Bergen Facebook Addiction Scale (BFAS) to 71 participants to assess their maladaptive use of the Facebook SNS. We next had them perform 100 trials of the IGT to assess their value-based decision making.

Results: We found a negative correlation between BFAS score and performance in the IGT across participants, specifically over the last block of 20 trials. There were no correlations between BFAS score and IGT performance in earlier blocks of trials.

Discussion: Our results demonstrate that more severe, excessive SNS use is associated with more deficient valuebased decision making. In particular, our results indicate that excessive SNS users may make more risky decisions during the IGT task.

Conclusion: This result further supports a parallel between individuals with problematic, excessive SNS use, and individuals with substance use and behavioral addictive disorders.

Il faut garder en tête que pour que cette étude fasse consensus il faut attendre une méta-analyse.

Modifié par Satan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Traduction par DeepL :

Citation

Contexte et objectifs : Les sites de réseautage social en ligne (SRS) comme Facebook offrent aux utilisateurs une myriade de récompenses sociales. Ces récompenses sociales ramènent les utilisateurs aux SRS à maintes reprises, certains d'entre eux faisant preuve d'une utilisation inadaptée et excessive des SRS. Les symptômes de cette consommation excessive de SRS sont semblables à ceux de la consommation de substances et des troubles de dépendance comportementale. Il est important de noter que les personnes aux prises avec des problèmes de toxicomanie et de toxicomanie comportementale ont de la difficulté à prendre des décisions fondées sur la valeur, comme le démontrent des paradigmes comme l'Iowa Gambling Task (IGT) ; cependant, on ignore actuellement si les consommateurs excessifs de SRS présentent les mêmes déficits décisionnels. Par conséquent, dans cette étude, nous avons cherché à étudier la relation entre l'utilisation excessive de SNS et la performance de l'IGT.

Méthodes : Nous avons administré l'échelle Facebook Addiction Scale (BFAS) de Bergen à 71 participants pour évaluer leur mauvaise utilisation des SRS Facebook. Nous leur avons ensuite demandé d'effectuer 100 essais de l'IGT pour évaluer leur prise de décision fondée sur la valeur.

Résultats : Nous avons constaté une corrélation négative entre le score BFAS et la performance de l'IGT chez les participants, en particulier au cours du dernier bloc des 20 essais cliniques. Il n'y avait aucune corrélation entre le score BFAS et la performance de l'IGT dans les blocs d'essais antérieurs.

Discussion : Nos résultats démontrent que l'utilisation excessive et plus grave des SRS est associée à une prise de décision plus déficiente fondée sur la valeur. En particulier, nos résultats indiquent que les utilisateurs excessifs de SRS peuvent prendre des décisions plus risquées pendant la tâche IGT.

Conclusion : Ce résultat appuie davantage le parallèle entre les personnes ayant une consommation problématique et excessive de SRS et les personnes ayant une consommation d'alcool et d'autres drogues et des troubles de dépendance comportementale.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...

Information importante

Veuillez accepter les Conditions d’utilisation de notre forum avant son utilisation