Aller au contenu

Debunker des Etoiles

Modérateur
  • Compteur de contenus

    15
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

3 Neutre

1 abonné

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Une vidéo complotiste virale sur le coronavirus circule en ce moment sur Facebook et YouTube, prétendant que les labos français auraient développé le coronavirus depuis 2004, puis diffusé à des fins économiques. EDIT : La vidéo a été supprimée de YouTube Point 1 Le Brevet. Ce fameux brevet européen de 2004 est celui d'une souche de l'épidémie de SRAS de 2003. Le brevet déposé par des scientifiques en 2003 vise non pas à protéger une "invention", mais à faire valoir le fait qu’ils sont les premiers à avoir réussi à isoler ce virus (ou une souche de celui-ci) en laboratoire, une étape fondamentale dans la recherche scientifique et la quête de traitements. En l'espèce, les inventeurs de cette souche de coronavirus prélevée à Hanoï au Vietnam l'ont isolé durant la lutte contre le SRAS en 2003. L'hôpital français de Hanoï est connu pour avoir lutté contre l'épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003, en confinant près de 40 patients et membres du personnel contaminés par le virus. Le virus est ainsi isolé et sa propagation est stoppée au Viêt Nam. En mai 2003, les membres du personnel de l'hôpital sont d'ailleurs décorés de la Médaille d'honneur pour acte de courage et de dévouement par le ministre français de l'Intérieur Nicolas Sarkozy. En fait les auteurs de cette vidéo confondent deux choses : Ils confondent le virus SARS-CoV de 2003 et le virus SARS-CoV-2 de 2019. Et ils confondent le virus SARS-CoV avec la maladie associée SRAS. Vous savez, tout comme le SIDA est la maladie associée au virus VIH. C'est sans doute la source de la confusion chez cet individu non-expert. D'ailleurs un passage du brevet qu'il cite à la minute 4:10 de sa vidéo illustre bien cette confusion chez lui : D'où la confusion sur le "nouveau coronavirus", associé à la maladie du SRAS. Ce sont deux choses différentes. Le virus SRAS et la maladie SRAS. Sources Point 1 : Brevet : https://patentimages.storage.googleapis.com/e0/4e/2e/09e238c87e2d20/EP1694829B1.pdf Sur l'hôpital français de Hanoi en 2003 (article archivé Libération 2003) : http://archive.wikiwix.com/cache/?url=https%3A%2F%2Fwww.liberation.fr%2Fsociete%2F2003%2F04%2F14%2F5e-mort-a-l-hopital-francais-de-hanoi_461454 Point 2 : Une invention ? Il accroche sur le mot "invention", "inventeur". En droit civil et droit de la propriété intellectuelle, un inventeur est aussi un découvreur. Ainsi on parle en droit de "l'inventeur d'un trésor" pour quelqu'un qui trouve un trésor. Ici les "inventeurs" du brevet sont donc les scientifiques qui ont réussi à isoler la souche du virus. Source Point 2 : https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/inventeur/44083 Point 3 : La laboratoire P4 et la théorie du virus fabriqué. Alors qu’est-ce qu’un laboratoire P4, ou BSL4 en anglais ? C’est un labo de recherche sur les maladies qui est susceptible d’étudier, sous haute sécurité, des agents pathogènes de classe 4, virus ou bactéries, qui sont très dangereux, comme les paramyxovirus, la variole ou Ebola. Des maladies bien plus dangereuses que notre coronavirus actuel SRAS-CoV-2 et son Covid-19. Il existe une trentaine de laboratoires P4 dans le monde, dont celui de Wuhan. C’est un laboratoire plutôt ouvert, en lien avec d’autres labos et d’autres scientifiques du monde entier, de France, mais aussi du laboratoire Galveston du Texas. Et c'est normal que le mari d'Agnès Buzyn ait été présent à l'inauguration puisqu'il était à cette époque le directeur de l'INSERM (institut de recherches médicales) et que le labo P4 de Wuhan a été fait en partenariat avec la France, justement suite aux diverses épidémies venues de Chine dont le SRAS, pour faire des recherches et y faire face plus efficacement. Le laboratoire est très bien sécurisé et rien ne prouve à ce jour qu'il y ait pu y avoir une fuite de virus. Et dans tous les cas, un très bon débunkage a été effectué sur l’origine artificielle du virus par le virologue Trevor Bedford, qui travaille justement sur le coronavirus aux États-Unis. Alors par contre son explication est vraiment très compliquée, avec des notions très pointues en sciences et en anglais, donc je vais essayer de vous résumer ça : Il dit que les différences génétiques avec l’ancêtre commun le plus récent sont concordantes avec les différences attendues dans une évolution naturelle, par mutation génétique aléatoire. Un virus modifié aurait probablement un ratio changé entre acides aminés et nucléotides. Les scientifiques changent habituellement certains nucléotides de façon à créer des changements dans les acides aminés, qui font ensuite produire au virus des protéines de nature différente. Mais pour le coronavirus, il n’y a que 14% des nucléotides qui altèrent les acides aminés correspondants, ce que l’on peut attendre d’un virus qui a évolué naturellement. Ce ratio est d’ailleurs sensiblement le même que pour le virus le plus proche génétiquement que l’on trouve chez la chauve-souris. Si vous vous sentez l’âme d’un biologiste je vous mets bien entendu le lien de l’explication du virologue dans les sources. Sources Point 3 : Sur l'inauguration du labo P4 en 2015 : https://www.francetvinfo.fr/sante/decouverte-scientifique/chine-nouvelle-etape-pour-le-premier-laboratoire-p4_2070431.html Point 4 : Les expériences sur les chauve-souris. Il confond avec un autre laboratoire visé par une autre théorie du complot, le laboratoire du Centre de prévention et du contrôle des maladies de Wuhan. Eux ont effectivement mené des expériences sur les chauve-souris. Mais de toute façon les experts pensent aujourd'hui que le virus n'est pas venu directement de la chauve-souris mais est passé par le pangolin. Sources Point 4 : Sur la théorie du complot sur l'autre labo : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/le-nouveau-coronavirus-echappe-d-un-laboratoire-la-folle-rumeur-sur-le-web_141612 Point 5 : Pour se faire du fric ? Il affirme que tout est une question économique. Dans ce cas il faudra expliquer pourquoi ce super plan machiavélique a entrainé une chute totale de l'économie mondiale, et des centaines de milliards perdus pour tous les pays et toutes les grandes entreprises. Le groupe Sanofi-Pasteur par exemple, comme toutes les autres, a plongé en bourse de 94 à 71 euros l'action en 1 mois. Le vaccin n'existe pas encore, contrairement à ce qui est dit dans cette vidéo, il va probablement sortir dans plusieurs mois, de nombreuses équipes sont en concurrence pour le trouver et pour l'instant les équipes françaises ne sont pas forcément les plus avancées, contrairement à ce qui est dit dans cette vidéo, puisque les premiers tests ont été réalisés aux USA le 16 mars. En comptant les coûts de recherche, le vaccin rapportera peut-être quelques centaines de millions au labo qui le vendra, au mieux, mais ça sera loin de compenser les centaines de MILLIARDS que va coûter ce virus à tout le monde... C'est donc un motif complètement illogique. Sources Point 5 : Crash boursier à cause du coronavirus : https://www.boursier.com/actualites/economie/bourse-les-marches-terrasses-par-le-coronavirus-43387.html Actions Sanofi-Pasteur : https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=actions+sanofi+bourse Etat de la recherche sur le vaccin et concurrence : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/coronavirus-ou-en-sont-les-recherches-sur-les-traitements-et-vaccins_2121201.html Toutes les recherches scientifiques sur le coronavirus en brut et en direct sur le site de l'OMS : https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/global-research-on-novel-coronavirus-2019-ncov Conclusion : Rien ne va dans cette vidéo. Attention à toutes les rumeurs qui circulent en ce moment sur le coronavirus, écoutez les autorités de santé et les scientifiques, plutôt que Jean-Michou du 38 avec sa caméra à 2 balles et ses recherches de brevets sur google...
  2. Un argument récurrent dans la théorie du complot sur le 11 septembre, venant de certains documentaires très diffusés sur le sujet, est que les avions de chasse envoyés pour intercepter les avions détournés le 11 septembre 2001 n'auraient pas décollé, ou auraient délibérément laissé faire les avions détournés. Cependant, on connait parfaitement la timeline d'intervention : ‪http://theaviationist.com/2011/09/07/9-11/ 8h21 : premier hijacking, celui du vol 11 American Airline. 8h37 : la NEADS, la défense aérienne, est notifiée du hijacking. Les pilotes attendent les ordres, ils décollent 9 minutes plus tard, quand ils apprennent que le vol 11 s'est écrasé sur la tour nord et qu'il y a d'autres avions possiblement détournés en vol. La sûreté aérienne est en pleine confusion, ils croient qu'une dizaine d'avions ont été détournés. 9h03 : Le vol 175 United Airlines s'écrase avant que les avions militaires aient pu réagir, ils sont en vol et cherchent les cibles, ils n'ont d'ailleurs toujours pas autorité pour descendre les avions de ligne. 9h37 : Le vol 77 s'écrase sur le Pentagone, quelques minutes après la sûreté aérienne donne le feu vert pour descendre les autres avions éventuellement hijackés, sur instruction de la Maison Blanche. Mais il est trop tard. 10h06 : Le vol 93 s'écrase à Shanksville dans un champ vide, grâce au courage de certains passagers qui se sont rebellés pour essayer de reprendre le contrôle de l'appareil. Les transpondeurs étaient éteints et des milliers d'avions étaient en vol, brouillant les pistes pour les retrouver, avant que la sûreté aérienne ne donne l'ordre à tous les avions de se poser pour y voir plus clair, mais c'était évidemment trop tard. Dans les décennies précédant le 11 septembre, le NORAD a intercepté seulement un avion civil au-dessus de l’Amérique du Nord : le jet privé du golfeur Payne Stewart, en octobre 1999. Avec les passagers et l’équipage inconscients du fait de la décompression de la cabine, le contact radio a été perdu avec l’avion, mais le contact par transpondeur a été maintenu jusqu’au crash. Mais, même ainsi, il avait fallu 1 heure et 22 minutes à un chasseur F16 pour localiser et atteindre l’avion ciblé. Dès lors, on peut en déduire que l'interception était impossible, l'action s'étant déroulée sur un laps de temps bien trop rapide et dans un contexte bien trop confus.
  3. L'assassinat de Ben Laden, même s'il ne s'est pas produit dans la continuité du 11 septembre 2001 mais 10 ans après, reste intimement lié à cet événement. De fait, certaines personnes affirment que cet assassinat n'a jamais eu lieu, que c'est un coup de pub, ou autre ; comment s'en assurer alors ? Tout d'abord, il faut préciser les faits : Ben Laden a été abattu le 2 mai 2011 à Abbottabad au Pakistan, par un raid des forces spéciales américaines. La première chose à noter, c'est que le Pakistan et les USA entretiennent des relations affreuses ; ça c'est un fait. Après l'intervention sur le sol pakistanais, la tension s'est d'ailleurs renforcée entre les deux pays. Donc il n'y a aucune raison pour que le Pakistan ait été complice des USA pour quoi que ce soit dans cette affaire. On sait aussi que Ben Laden a séjourné plusieurs années à Abbottabad, grâce au propriétaire de la maison voisine de la villa de Ben Laden. Ce même propriétaire a d'ailleurs laissé la CIA utiliser sa maison pour surveiller Ben Laden avant l'attaque. Lui et plusieurs autres personnes qui ont aidé la CIA à retrouver Ben Laden ont été arrêtés par l'ISI, les services secrets pakistanais. Les services secrets pakistanais sont sur les dents depuis l'élimination du chef d'Al-Qaïda à Abbottabad au Pakistan. Ils ne cherchent pas à savoir... On sait que l'attaque américaine a bel et bien eu lieu à Abbottabad, d'ailleurs un journaliste d'Al-Jazeera (chaine anti-américaine) était sur place après les faits et a très bien décrit la confusion et l'agitation qui régnait dans cette ville après l'attaque, il interroge même un témoin : On a évidemment de multiples autres témoignages, comme cet homme qui a posté sur Twitter "Il y a des hélicoptères qui tournent au dessus de Abbottabad à 1h du matin, c'est rare", sans même se douter que ces hélicoptères étaient justement là pour l'opération contre Ben Laden... Le Pakistan a également fait arrêter un médecin qui a aidé la CIA en fournissant des analyses ADN des habitants de la ville de Abbottabad pour conforter les services américains dans l'idée que c'était la bonne cible. Condamné pour avoir aidé la CIA à traquer Ben Laden WWW.PARISMATCH.COM Un médecin pakistanais accusé de trahison pour avoir organisé de fausses campagnes de vaccination pour la CIA a été condamné à 33 ans de prison... Si c'était un fake, pourquoi la CIA s'amuserait à payer un médecin pour faire des analyses ADN ? Et pourquoi les pakistanais l'arrêterait ensuite ? Encore une fois, la théorie du complot s'éloigne de la logique élémentaire. Ces nombreux éléments concordants nous permettent de déduire assez facilement les faits : Ben Laden a bien été tué à Abbottabad le 2 mai 2011, et ça a beaucoup énervé les pakistanais... Enfin, certains se sont aussi posé des questions sur le fait qu'il n'y ait pas de photos du cadavre de Ben Laden et qu'il ait été lancé dans la mer. Apparemment, l’immersion en mer permettait d’éviter que la tombe de Ben Laden ne devienne une zone de pèlerinage. Des photos auraient été prises mais non diffusées. Les américains ont hésité : les photos de Che Guevara et Saddam Hussein avaient beaucoup choqué l'opinion publique internationale et avaient fait d'eux des martyrs. Les américains voulaient éviter la même chose pour Ben Laden, surtout qu'il a été touché au visage et que les photos prises sont donc assez atroces.
  4. L'effondrement du WTC 7 le 11 septembre 2001, 7h après que les 2 tours jumelles WTC 1 et 2 se sont effondrées, a alimenté énormément la théorie du complot. Effectivement, cette tour s'est effondrée sans qu'aucun avion ne la percute. Est-ce possible ? Est-ce qu'une cause rationnelle permet d'expliquer cet effondrement ? Tout d'abord, la tour 7 n'est certes pas tombée toute seule. Comme de nombreux autres buildings autour (Verizon, Bankers Trust, Liberty Plaza, WTC 3 à 6, WFC 1 et 2, etc.), elle a été frappée de plein fouet par l'effondrement des tours jumelles. On parle quand même de milliers de tonnes de débris en feu qui sont tombés dessus par l'effondrement de la tour nord, et qui ont complètement éventré le bâtiment et déclenché d'énormes incendies : Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, même si la fumée noire cache la majeure partie de la façade, celle-ci est complètement éventrée par les pans de murs qui lui sont tombés dessus : Mais évidemment, certaines personnes (mal intentionnées ?) préfèrent vous montrer la face nord de la tour 7, quasiment pas endommagée: Les sauveteurs à Ground Zero ont réalisé dès 15h le 11 septembre que les dégâts importants causés à la partie basse du WTC7 provoqueraient son effondrement, un fait qui est évoqué dans les informations télévisées du moment d'ailleurs... aucun complot caché ici donc, tout le public savait que ça allait tomber et le public en était informé. D'ailleurs, le documentaire complotiste Loose Change (le plus connu, celui de Avery, Bermas et Rowe, qui a commencé à répandre la théorie du complot) indique que le WTC7 « s’est effondré verticalement, en un amas pratique » alors qu'en réalité il a commencé à s'effondrer par le côté sud, exactement conformément aux dommages subis. Et "l'amas pratique" était en fait un tas de débris qui représentait une hauteur de 12 étages, sur 150 mètres... Et encore un petit bonus : Bien que certains affirment que l'effondrement de la tour 7 serait un sujet tabou et non étudié par la "version officielle", il existe pourtant bien un rapport officiel sur cet évènement, écrit par 70 experts en ingénierie structure, en coopération avec 71 organismes divers (entreprises, médias, pompiers, policiers, autres experts...) et 58 "autres contributeurs". L'analyse de ce rapport nous apporte de nombreux éléments de compréhension sur la façon dont s'est effondrée la tour 7. On y trouve de longues pages de plans détaillant chaque planche et chaque poutre de l'édifice, avec des indications précises, la plupart difficilement accessibles à des personnes non-expertes du domaine : Nous pouvons comprendre l'idée générale en regardant la page 59 où se trouve un plan de face et de coupe montrant de façon très détaillée les dégâts structurels énormes provoqués par la chute de la Tour Nord. Puis page 60, on voit que ce sont les pompiers du Fire Department of New York qui ont constaté les dégâts et n'ont pas combattu le feu pour ne pas perdre d'autres pompiers avec le risque d'effondrement, et qui ont donné l'ordre d'évacuation. De la page 60 à 63, le rapport détaille la progression de l'incendie non maîtrisé dans le bâtiment, de 10:30 à 17:20. A partir de la page 63 on trouve enfin l'explication de l'effondrement. La chute des débris du WTC 1 (Tour Nord) a sévèrement endommagé 7 colonnes porteuses dans les étages 7 à 17 des faces sud et ouest et a provoqué de gros incendies. On voit des analyses infrarouges intéressantes de l'évolution du feu au cours de la journée de la page 75 à 77. Cet incendie a fait monter la température des colonnes en métal à 538 degrés Celsius. La résistance mécanique des métaux baisse lorsque leur température augmente, comme le montre ce graphique : Donc, la structure est devenue moins solide, moins résistante aux contraintes physiques qui lui étaient soumises, tout en étant déjà sévèrement éventrée. C'est là que l'effondrement des poutrelles horizontales commence, p.64 à partir du 13e étage, poussant et tordant la colonne 79 sur le côté, entraînant tout le reste du bâtiment dans un effondrement/glissement vers le sud comme le montre le plan de la page 82-83. Et à la page 85 vous avez aussi le temps de chute précis, avec le détail de ce qui s'effondre seconde par seconde. Les vidéos de l'effondrement semblent démontrer cette version, notamment grâce à l'élément sur le toit qu'on voit s'effondrer plusieurs secondes avant que le périmètre de la tour 7 ne s'effondre à son tour. C'est donc d'abord l'intérieur de la tour qui s'est effondré, puis à sa suite le périmètre extérieur. Ce qui remet sérieusement en question au passage le temps de chute réel du bâtiment, donc les partisans de la théorie du complot prétendent qu'il s'effectue en 6 secondes, parce qu'ils commencent à compter à partir du moment où l'intérieur est déjà tombé... Le détail sur ces vidéos et sur l'effondrement est expliqué dans cette vidéo : Notons aussi qu'en principe, un bâtiment désigné pour une démolition est abandonné depuis un bon moment et a été partiellement vidé pour permettre aux explosifs d’être en contact serré avec la structure même du bâtiment. Il faut des semaines de préparation et des fils qui courent partout. Imaginez ce que cela représente d’essayer d’installer furtivement des câbles et des bombes de partout dans un bâtiment pendant que des milliers de gens travaillent dans les bureaux, utilisent les ascenseurs et s’activent dans les couloirs : un tel scénario est extrêmement improbable.
  5. Le HSCA, le House Select Comittee on Assassinations, est une commission d’experts indépendants qui ont ré-examiné toutes les preuves de 1976 à 1979. Certains disent qu’elle avait à cette occasion invalidé les conclusions de la Commission Warren. Est-ce vrai ? Oui et non. Explications. Le contexte d’abord : Après le scandale du Watergate, certains parlementaires américains doutaient que l’assassinat de JFK fusse aussi un complot. Ils ont alors créé le HSCA, qui a revu toutes les preuves scientifiques (balistiques, médicales...) 15 ans après l’assassinat de JFK. Celui ci a démontré que : Le président Kennedy a bien été touché par 2 tirs de derrière lui. Oswald a tiré 3 fois, touchant au 2e et 3e tir. Les 3 tirs venaient du 5e étage du dépôt de livres, où travaillait Oswald. Les tirs avaient été faits avec le fusil de Oswald. Les photos d’Oswald avec son fusil étaient authentiques. L’autopsie médicale n’était pas falsifiée. Donc jusque là tout confirmait la version officielle mais à l’approche de la fin survint ce que l’on pourrait appeler une couille dans le potage. L’expertise d’un enregistrement sonore de mauvaise qualité d’une radio de police du cortège fut rajoutée, et l’expert conclut à la probabilité d’un 4e coup de feu, ce qui était impossible pour Oswald seul. Sauf que ce 4e coup de feu ne pouvait pas avoir touché quoi que ce soit, vu que les expertises confirmaient que c'était les deux balles d'Oswald qui avaient touché leur cible. Donc, le HSCA a conclu que c’était bien Oswald avec son fusil qui avait tué Kennedy, confirmant la version officielle ; mais il rajouta que pour le probable 4e coup de feu, s’il a eu lieu, alors il n’a servi à rien et n’a rien touché, mais vu que Oswald ne pouvait pas l'avoir tiré, alors il atteste d'un 2e tireur, et donc d’un complot concerté. SAUF QUE : Plus tard, l’enregistrement sonore est remis à la National Academy of Science, pour de plus amples études ; et il s’avère qu’il avait été pris à un autre moment que l’assassinat et que les impulsions entendues n’étaient pas des coups de feu mais des bruits parasites. Le travail des experts est publié le 8 octobre 1982 dans la célèbre revue Science : “Reexamination of Acoustic evidence in the Kennedy Assassination Committe on Balistic Acoustics, National research council” Science, vol. 218, p.127-133 Cette question acoustique étant réglée, cela remet en question le seul élément qui permettait au HSCA de dire qu’il y avait eu possiblement complot. Donc non, le HSCA n’a pas reconnu que l’assassinat de JFK était le fruit d’un complot. POUR ALLER PLUS LOIN : Voici une autre analyse en anglais du problème acoustique par Dale Myers, debunkeur spécialisé sur JFK (et auteur d’un livre « With Malice » sur le meurtre du policier Tippit par Oswald) : JFK Files: JFK Assassination Acoustics and the Photographic Record: Why the HSCA’s Acoustic Evidence of Conspiracy is Invalid JFKFILES.BLOGSPOT.COM by DALE K. MYERS Flash 8 or higher is required to view videos accompanying this article. Get the free plugin now. In 1979, the House Se...
  6. Il n'est pas rare de voir la lettre "Q" à un meeting du Président Trump. Derrière ce signe se cache une énorme théorie du complot, avec de la pédophilie, de la mafia, du satanisme, des agents secrets, des juifs, des banquiers… La Conspiration QAnon Une théorie du complot mettant en avant Trump comme le sauveur des États-Unis, engagé dans une bataille secrète contre l’État profond américain et les élites pédophiles du camp démocrate... Mais qui est QAnon ? En soit, l'origine du complot remonte au Pizzagate (dont je ne parlerai pas ici) mais plus précisément en octobre 2017, sur la tristement célèbre imageboard "4chan". Un utilisateur anonyme a commencé à poster sous le pseudo de "Q", en référence à un haut niveau d'habilitation de sécurité gouvernementale, prétendant détenir des informations top secrètes qu'il distille dans ses messages cryptiques sous formes d'indices, des "miettes de pain". Plus de 2100 messages ont déjà été postés. On peut les retrouver en intégralité ici. ◀ Pour les jours qui suivent. Posez-vous une honnête question, pourquoi un milliardaire qui a tout, célébrité, fortune, une famille chaleureuse et aimante, des amis etc. voudrait se mettre en danger lui et sa famille en devenant président des USA ? Pourquoi voudrait-il devenir une cible, lui et ceux à qui il tient ? Est-ce qu'il a besoin d'argent ? Est-ce qu'il a besoin de célébrité ? Qu'est-ce qu'il peut en tirer ? Est-ce qu'il veut faire des USA et du monde un meilleur endroit pour sa famille et pour ces bonnes gens décents qui en on longtemps tiré avantage ? Peut-être qu'il ne peut pas supporter le fait que les tueries de masse ne sont là que pour satisfaire Moloch? Peut-être qu'il ne peut pas supporter le fait que des enfants soit kidnappés, drogués et violés pendant que les dirigeants du monde ferment les yeux. Qui dit messages codés dit qu'il faut nécessairement avoir une implication importante dans cette course. Ainsi le mot "clowns" désigne les agents de la CIA, par exemple. Il prétend que le président Trump a besoin de l'aide de ses citoyens, et les followers de Q sont le fer de lance de ce "Great Awakening". Les followers sont persuadés que Q est effectivement un membre haut placé de l’administration et que ses “informations” cryptiques sont de confiance. Ils se réunissent sous le slogan “Where we go one, we go all”. Il a ensuite migré sur 8chan, une version de 4chan créé par des gens trop indésirables pour 4chan. L'élite de l'élite. Et Anon? Anon est le nom des éveillés de “Q”. En avril 2018, ils ont organisés une marche à Washington pour demander de la part du département de la Justice plus de transparence. C’est la première fois que les tee-shirt “Q” sont apparus. A propos de la théorie en elle-même D’après l'informateur mystérieux “Q”, le monde est intégralement dirigé par une petite élite de gens (banquiers, réseaux pédophiles/ésotériques, escadron de la mort de Clinton). Donald Trump, toujours d’après Q, serait devenu le président dans le but de faire tomber le "deep state" : arrêter Clinton, son mari et Obama pour les enfermer à Guantanamo bay. Cette arrestation de masse des opposants politiques, est appelé “La Tempête” de la part des followers de Q. Et ils attendent tous cela avec impatience. ◀ "Le Deep State n'est rien de plus qu'un groupe de politiciens et d'employés du gouvernement trompeurs, criminels et corrompus qui travaillent à renverser le gouvernement des Etats-Unis à cause de leur désir de pouvoir et de leur croyance selon laquelle ils sont les mieux placés pour gouverner cette grande nation. En réalité, ce sont des traitres fous aidés par les médias mainstream tout aussi corrompus." Les messages de Qanon couvrent une variété de conspirations telle que la Corée Du Nord qui servirait de couverture aux élites, les vaccins/Big phama etc, illuminatis… dans lesquelles sont impliqués des milliers de personnalités. Aussi ridicules que soient les allégations de Q, de nombreuses coïncidences ont toutefois permis aux followers de crier à la prédiction : Il prévoyait aussi l'arrestation de Georges Soros en 2017 puis 2019. Ce milliardaire à tendance anarchiste de gauche est une cible privilégiée de l'alt-right américaine et de nombreuses théories du complot. Mais Georges Soros n’a pas été arrêté. Ni en 2017, ni en 2019. Et dans un post intitulé “The Puppet Masters”, Q dénonce Saud, Rothschild et Soros en les accusant d’être des satanistes et de sacrifier des enfants à sa Gloire sur l’île de Jeffrey Epstein (Un philanthrope américain qui a également été condamné pour pédophilie en 2008. Détail amusant, une des ses accusatrices l’a accusé de l’avoir violée...Avec la participation de Donald Trump). Les différentes "preuves" de prédictions de Q sont répertoriés sur ce site. Mais globalement, Q ne fait jamais aucune prédiction précise. Il pointe du doigt un sujet et attend que quelque chose se passe. Ensuite, l'interprétation concordiste, a posteriori, fait le reste dans l'imagination des complotistes. Et certaines preuves sont... vraiment très alambiquées. Mais outre ce genre d'interprétations a posteriori très tirées par les cheveux, ses prédictions les plus importantes et les plus précises ne se sont jamais réalisées. Le clou sur le gâteau : la théorie veut que l’investigation soit menée par Robert Mueller (un républicain convaincu) qui utilise son investigation contre l’interférence russe comme couverture. Robert Mueller devait tout révéler de sa vraie enquête et envoyer tous les dirigeants démocrates pédophile en prison, le jour de la restitution de l'enquête sur l'influence russe sur la campagne américaine. Donc, cette théorie du complot avait un gros avantage : une date d'expiration. La fin de l'enquête. Et ça n'a pas loupé : le 18 avril 2019 Mueller a rendu son enquête. Pas de vérité cachée. Pas de QAnon. Pas de complot démocrate. Game Over. Pourtant, malgré tout, les complotistes de QAnon continuent à y croire. Ils sont en train de se chercher d'autres dates d'expiration. Comme pour les fins du monde qui n'arrivent pas, la dissonance cognitive des croyants est trop dure à supporter...
  7. Il y a un argument pro-complot très répandu sur internet, selon lequel le propriétaire des tours jumelles, Larry Silverstein, aurait contracté une assurance anti-terrorisme 2 mois avant l'attentat et aurait obtenu des milliards de dollars en assurances. Comment répondre à cela ? Contexte Larry Silverstein n'a jamais été le propriétaire des tours jumelles du World Trade Center. C'est le Port de New York qui en était le véritable propriétaire. En 1995, le gouverneur de New York, George Pataki a décidé de céder un bail de 99 ans en leasing (ou bail emphytéotique en français) sur les tours jumelles pour gonfler les budgets de la ville. L'appel d'offres est ouvert à tous, aux enchères. En janvier 2001, Larry Silverstein, déjà gérant d'un tel bail sur les tours 4 et 5 du WTC, a enchéri à $3,2 Mds sur les tours jumelles, offre qui a été surenchérie par la société Vornado Realty. Au final, Larry Silverstein a donc perdu l'enchère. Mais Vornado Realty a retiré son offre et Silverstein a donc remporté l'appel d'offres par défaut en Juillet 2001. C'est pour cela qu'il a souscrit les assurances 2 mois avant, c'est seulement là que le processus de cession s'est terminée, après plusieurs années de tractations. Le contrat Pour le contrat en lui-même, il était parfaitement logique d'inscrire une clause sur les attentats terroristes dans le contrat d'assurances, parce que quand on fait un contrat d'assurance qui se chiffre en millions de dollars on pense à tout, surtout pour les tours jumelles qui avaient déjà été victimes d'un attentat terroriste en 1993, par une bombe placée dans son sous-sol. D'ailleurs, là aussi, les assurances avaient dû débourser 510 millions de dollars pour l'attentat. Donc oui, évidemment il y avait une clause sur un possible attentat sur les tours jumelles, et c'est d'ailleurs le cas pour tous les gratte-ciel de New York. Mais la véritable vacuité de cet argument tient dans sa finalité, selon laquelle il y aurait eu un gagnant chanceux, notre "Lucky Larry"... Alors que tout le monde y a perdu dans cette opération, lui y compris : Les compagnies d'assurances : le World Trade Center était visé par 24 polices d'assurances, et certaines de ces assurances ont payé des enquêtes privées sur le WTC pour ne pas avoir à payer cette énorme somme. Mais ils n'ont rien trouvé de suspect et ils ont donc du se résoudre à payer les $4,55 Mds imposés par la justice américaine. Larry Silverstein : Rappelons qu'il s'est battu jusqu'en 2006 contre les compagnies d'assurance devant la justice, et qu'il a à moitié perdu car il n'a obtenu que $4,55 Mds au lieu des $7 Mds prévus, tout en continuant de payer le bail annuel de $102 millions sur les tours du World Trade Center (en pure perte car elles n'existaient plus). Alors on pourrait se dire qu'il a fait un bénefice de $4,55 Mds - $3,20 Mds (prix d'achat) = 1,35 Mds $ ? Même pas : Car le contrat de leasing l'obligeait à utiliser l'argent de l'assurance pour reconstruire les tours en cas de destruction. Il était donc coincé et a conclu avec la ville de New York un contrat en novembre 2004 pour être aidé par des fonds publics à reconstruire la nouvelle "Freedom Tower" et 4 autres tours. Évidemment, l'argent de l'assurance ne suffisait pas. Et le maire Bloomberg faisait pression sur Silverstein en ne lui délivrant pas les "Liberty Bonds" promis pour la reconstruction (des sortes d'obligations publiques exemptées de taxes délivrées par la FED à la ville de New York pour reconstruire Manhattan après le 11 septembre). En Avril 2006, Larry Silverstein a alors fini par céder au Port de New York ses droits sur la nouvelle Freedom Tower tout en étant contraint de dépenser tout l'argent des assurances dans les tours restantes. Il a donc perdu beaucoup d'argent au final sans rien y gagner. Il a toutefois gardé un leasing sur les petites tours du nouveau World Trade Center, ce qui lui assure une rente régulière aujourd'hui. Sources : Sur le bail de 99 ans : Wikiwix's cache ARCHIVE.WIKIWIX.COM Sur la couverture terrorisme des assurances : https://www.iii.org/article/background-on-terrorism-risk-and-insurance Sur les 24 assurances : WTC Developer to Get Additional $12.5M Payment from Insurer TIG WEB.ARCHIVE.ORG Sur les $4,55 Mds du procès : WTC Insurance Payout Totals $4.55 Billion GOTHAMIST.COM Developer Larry Silverstein is probably sleeping better: Yesterday, seven insurance companies Sur les 102 millions de dollars annuels pour le bail de leasing : http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.panynj.gov%2FAboutthePortAuthority%2FInvestorRelations%2FAnnualReport%2Fpdfs%2F2001_Annual_Report.pdf Sur le contrat qui obligeait Silverstein à utiliser l'argent de l'assurance pour reconstruire : https://web.archive.org/web/20040917083915/http://www.paulgoldberger.com/article.php?art=groundwork Sur le coût de la reconstruction et l'aide de l'Etat par Liberty Bonds : Dooming Downtown | Manhattan Institute WWW.MANHATTAN-INSTITUTE.ORG WE'RE now 41/2 years past 9/11, yet New York remains stuck at Ground Zero. The problem is, purportedly, finances: Mayor Bloomberg insists that...
  8. Sur le Pentagone Une centaine de témoins affirment avoir vu un avion de ligne percuter le Pentagone. Certains disent avoir vu les couleurs de la compagnie American Airlines sur l'avion, d'autres disent avoir reconnu un Boeing. Aucun témoin n'a vu un missile. Source: http://911research.wtc7.net/pentagon/evidence/witnesses/bart.html Cinq lampadaires, et un morceau du générateur sur la trajectoire de l'avion ont été arrachés. Source: http://911research.wtc7.net/essays/pentagon/docs/path_map3.jpg Des éléments comme le nez, le train d'atterrissage, des sièges et les deux boîtes noires, ont été retrouvés à l'intérieur du bâtiment. Source: Recueil de témoignages des pompiers intervenus sur le site, dans le livre "Firefight: Inside the Battle to Save the Pentagon on 9-11 » Ainsi que des photos des débris: http://www.911myths.com/html/757_wreckage.html On a pu formellement identifier par leur ADN la quasi-totalité des passagers, ainsi que les membres de l'équipage, les hôtesses de l'air et les pilotes, par le Armed Forces DNA Identification Laboratory. Source: http://www.cbsnews.com/news/remains-of-9-sept-11-hijackers-held/. Détail du procédé d'identification: http://www.cstl.nist.gov/div831/strbase/pub_pres/Edson2004.pdf Des effets personnels des passagers, identifiés par les familles des victimes, ont également été trouvés à l'intérieur du bâtiment. Source: http://www.theage.com.au/articles/2002/09/09/1031115990939.html Ces victimes existaient réellement et leurs familles aussi. On peut trouver facilement des listes de photos et de biographies de ces passagers. Source: http://usatoday30.usatoday.com/news/nation/2001/09/12/victim-capsule-flight77.htm
  9. Débunkage de l'argument du délit d'initié : Dans les jours précédents les attentats, des volumes inhabituels d'opérations boursières ont été réalisés sur les actions des compagnies aériennes, notamment American Airlines et United Airlines, les deux concernées par les détournements. Cela paraissait effectivement suspect et une enquête a été diligentée par la SEC (Securities and Exchange Commission). Les put-options (options à la revente) ont été 20 fois supérieurs à la moyenne pour United Airlines et 6 fois supérieurs à la moyenne pour American Airlines, la veille ou les jours précédent le 11 septembre. Cependant, le volume de base des put options est assez bas, donc il est très facile d'atteindre de telles différences dès qu'il y a un mouvement boursier basé là dessus. 96% du volume de ces options de vente pour United Airlines était le fait d'une seule personne le 6 septembre, mais il a vendu ces actions pour acheter ensuite le 10 septembre 115.000 actions de... American Airlines. Autant dire qu'il s'est fait avoir et que cela ne ressemble pas du tout à un délit d'initié. Le 7 septembre, un autre particulier a misé sur de nombreuses options de vente de United Airlines, mais tout en conservant 29.000 actions de la compagnie, ce qui lui a fait perdre 85.000 dollars : ce n'est pas non plus le comportement d'un initié. Pour American Airlines, les opérations inhabituelles ont été enregistrées le 10 septembre. Le service de conseil financier "Options Hotline" avait envoyé une note d'information à 2000 clients pour leur dire de revendre leurs actions American Airlines en raison de la morosité ambiante sur le marché de l'aviation à ce moment là. La note en question n'avait rien de secret, et son auteur Steve Sarnoff a été retrouvé, interrogé, mais il n'avait strictement aucun lien avec les attentats ou le milieu djihadiste. De plus, le 30 août ont été enregistrées aussi des volumes inhabituels de call options pour American Airlines, donc comme quoi, ça n'avait rien de bizarre, c'était juste une coïncidence sans aucun rapport avec les attentats. De plus, ce n'était pas les seules compagnies touchées : KLM aux Pays-Bas avait aussi connu des put options 10 fois supérieures à la normale dans les jours précédents le 11 septembre, ainsi que Boeing qui était tombé le 8 septembre à son plus bas niveau depuis 1 an. Le vrai responsable : le bond surprise du chômage en août 2001, et les faibles résultats affichés par les compagnies aériennes à cette période. Sources à cette adresse : http://www.911myths.com/index.php?title=Put_Options
  10. Quelles sont les preuves de la responsabilité de Ben Laden et d'Al Qaida dans les attentats du 11 septembre ? On va déjà partir d'avant les attentats : Alors déjà pour rappel, l'attentat à la bombe de 1993 sur le WTC avait aussi été organisé par Al Qaeda, et planifié par Khalid Shaikh Mohammed, le même gars qui a planifié le 11 septembre sur le MÊME WTC !!! En compagnie de son pote Ramzi Binalshibh. Leur confession vidéo a été envoyée à Aljazeera. Source : https://web.archive.org/web/20130407014329/http://archives.cnn.com/2002/WORLD/meast/09/05/alqaeda.911.claim/index.html En 1998 Ben Laden co-signe une fatwa demandant à tous les musulmans de tuer des américains s'ils en ont l'occasion. Sources : https://fas.org/irp/world/para/docs/980223-fatwa.htm et https://www.911memorial.org/sites/default/files/Osama bin Laden's 1998 Fatwa declaring war against the West and Israel.pdf En outre, les autorités américaines ont soupçonné Ben Laden le jour même des attentats de 2001 pour la simple et bonne raison qu'il était déjà connu, il avait déjà été l'instigateur des attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie en 1998 (224 morts). En fait, il n'y avait pas beaucoup d'organisations terroristes capables d'un tel acte en 2001, à vue de nez je dirais que c'était soit Al Qaida soit le Hezbollah, donc bon ça limitait le champ de recherche... Le 11 janvier 1999 suite aux attentats de 1998 Ben Laden accepte une interview avec un journaliste musulman du TIME, Rahimullah Yusufzai, au cours de laquelle il dit "Le Front islamique international pour le jihad contre les Etats-Unis et Israël a émis une fatwa limpide appellant la nation musulmane à mener un jihad ayant pour but la libération des sites sacrés. La nation de Mahomet a répondu à cet appel. Si l'action du jihad contre les juifs et les américains dans le but de libérer la Mosquée d'Al-Aksa et la sainte Kaaba au Moyen-Orient est considérée comme un crime, alors que l'histoire soit témoin que je suis un criminel." Source : http://content.time.com/time/magazine/article/0,9171,989958,00.html Et ces motivations sont corroborés après le 11 septembre : En octobre 2001, le porte-parole d'Al Qaeda, Sulaiman Abu Ghaith, envoie une vidéo à Aljazeera dans laquelle il est assis à côté de Ben Laden et dit : "Les américains devraient savoir que la tempête des attaques d'avion ne va pas diminuer, avec l'aide d'Allah. Il y a des milliers de jeunes de la nation musulmane qui sont aussi impatients de mourir que ce que les américains sont impatiens de vivre" Source : http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/1590350.stm Fin octobre 2001, le journaliste Tayseer Allouni de Al Jazeera enregistre une interview avec Ben Laden. Al Jazeera refuse de publier l'interview mais CNN la publie quand même le 31 janvier 2002. Dans cette vidéo, Ben Laden dit : "Si inciter les gens à faire ça est du terrorisme, et si tuer ceux qui tuent nos fils est du terrorisme, alors laissons l'histoire être témoin que nous sommes des terroristes" Source : https://web.archive.org/web/20050910180926/http://archives.cnn.com/2002/WORLD/asiapcf/south/02/05/binladen.transcript/index.html En novembre 2001 l'armée US découvre une cassette vidéo dans les décombres d'une maison à Jalalabad en Afghanistan. L'armée la rend publique le 13 décembre 2001. La vidéo fait environ une heure, on y voit Ben Laden qui visite une belle maison et parle à d'autres terroristes, comme Khaled al-Harbi, Ayman al Zawahiri et Suleiman Abu Ghait. Au cours de la discussion, Ben Laden dit : "Nous avons calculé à l'avance l'étendue des dommages causés à l'ennemi, et qui serait tué basé sur la position des tours. Nous avions calculé que 3 ou 4 étages serait touchés. J'étais le plus optimiste de tous, grâce à mon expérience dans ce domaine, je pensais que l'incendie causé par le kérosène de l'avion ferait fondre la structure en métal du bâtiment et ferait s'écrouler la partie du bâtiment au-dessus de la zone du crash seulement. C'est tout ce que nous espérions" Source: http://edition.cnn.com/2001/US/12/13/tape.transcript En novembre 2002, on découvre un texte qui circule dans les milieux islamistes britanniques, d'abord pris en arabe sur internet puis traduit en anglais par les islamistes. C'est la "lettre à l'Amérique" attribuée à Ben Laden, dans laquelle il explique entre autres les raisons pour lesquelles il a attaqué les Etats-Unis ("parce qu'ils nous ont attaqué") Source : https://www.theguardian.com/world/2002/nov/24/theobserver Le 11 février 2003 Al Jazeera poste encore une interview de Ben Laden, dans laquelle il ne parle pas spécifiquement du 11 septembre, mais dit qu'il est en guerre contre les Etats-Unis, qu'il a compris qu'il faut des attaques massives qui marquent les esprit pour les combattre par la peur, et il appelle les musulmans à poursuivre le jihad contre les américains. Et le 30 octobre 2004, juste avant les élections présidentielles américaines (sans doute fait exprès), Ben Laden revendique enfin directement les attentats au nom d'Al Qaeda dans une vidéo. Il dit "Je vous le dis, Allah sait qu'il ne nous était pas venu à l'esprit de frapper les tours. Mais après qu'il fut devenu insupportable de voir l'oppression et la tyrannie de la coalition américano-israélienne contre notre peuple de Palestine et du Liban, j'ai alors eu cette idée." Source: http://www.worldpress.org/Americas/1964.cfm Enfin, on relève un message audio sur internet en mai 2006 où Ben Laden défend Zacarias Moussaoui, le français accusé par la justice américaine d'être le 20e terroriste, arrêté quelques semaines avant les attentats. Il dit : "Je vais commencer par parler de l'honorable frère Zacarias Moussaoui. La vérité est qu'il n'a aucun lien d'aucune sorte avec les évènements du 11 septembre, et je sais ce que je dis vu que c'est moi qui me suis chargé de confier aux 19 frères - que Allah ait pitié d'eux - ces attaques, et je n'ai pas demandé au frère Zacarias d'être avec eux sur cette mission" Source : https://abcnews.go.com/International/Terrorism/story?id=1995630&page=1 Bon, comme vous le voyez, il y a une multitudes d'indices et de preuves vidéos / audio / textuelles qui prouvent de façon non-équivoque la responsabilité de Ben Laden et d'Al Qaeda dans les attentats du 11 septembre. Alors certes ça reste maigre comparé aux revendications de Daesh, mais ce n'était pas du tout le même style de communication ! Al Qaeda était une organisation clandestine qui communiquait très peu sur ses actions, contrairement à Daesh qui fait du terrorisme-spectacle et qui investit les réseaux sociaux. C'était l'ancienne école. Et pour finir, que dire des réfutations de Ben Laden de septembre 2001, qui sont utilisées sans arrêt par Reopen911 pour tenter de prouver qu'il est innocent? Déjà ses réfutations peuvent être le fruit d'un manque de préparation à la tempête suivant l'attentat, ou une façon de gagner le coeur de l'opinion publique, voire pire, une contrefaçon de certains médias islamiques, pour exonérer le caractère islamique du crime. Effectivement, la réfutation du 16 septembre sur Al Jazeera est seulement "signée" par Ben Laden et celle du 28 septembre dans un journal pakistanais est le fruit d'une interview par e-mail, et il n'y a aucune preuve que cet e-mail ait bien été envoyé par Ben Laden. Personnellement j'accorde plus de crédit à Aljazeera qu'à l'obscur journal pakistanais, mais dans les 2 cas il faut bien reconnaître que les preuves de la réfutation sont assez faibles. Et même s'il a effectivement réfuté, alors cela ne change pas grand chose non plus. Quel enquêteur se base sur les réfutations de son suspect pour conclure à sa culpabilité ? Surtout quand de multiples aveux suivent par la suite... Conclusion Il suffit de mettre en balance les preuves de part et d'autres : D'un côté, 2 réfutations bancales (une signature et un e-mail, et seulement le premier mois. De l'autre côté, de multiples preuves vidéos/sons/écrites, répétées dans le temps pendant des années. Alors, qu'est-ce qui vous semble le plus probant ?
  11. Comment s'est effondrée la tour 7 du World Trade Center sans qu'un avion ne la percute ? La science nous permet de répondre à cette question. Notamment le rapport des experts en ingénierie structure du NIST : http://www.nist.gov/customcf/get_pdf.cfm?pub_id=861610 Ce rapport a été écrit à la suite du travail de 70 experts, en coopération avec 71 organismes divers (entreprises, médias, pompiers, policiers, autres experts...) (p.49). À la page 59 se trouve un plan de face et de coupe montrant de façon détaillée les dégâts structurels énormes provoqués par les milliers de tonnes de débris issus de la chute de la Tour Nord. Ce sont les pompiers du FDNY qui ont constaté les dégâts et n'ont pas combattu le feu à cause du risque d'effondrement, et ils ont donné l'ordre d'évacuation (p.60). De la page 60 à 63, le rapport détaille la progression de l'incendie dans le bâtiment, de 10h30 à 17h20. A partir de la page 63 on trouve enfin l'explication de l'effondrement. La chute des débris du WTC 1 (Tour Nord) a détruit 7 colonnes porteuses dans les étages 7 à 17 des faces sud et ouest et a provoqué de gros incendies. On voit des analyses infrarouges de l'évolution du feu au cours de la journée de la page 75 à 77. L'incendie non maîtrise a fait monter la température des colonnes en métal à 538 degrés celsius. La résistance mécanique des métaux baisse lorsque leur température augmente, comme le montre ce graphique: http://www.911research.com/cache/wtc/analysis/fires/steel_fire_resistance_files/firea28.gif Donc, la structure est devenue moins solide, tout en étant déjà sévèrement éventrée. C'est là que le flambement (torsion) des poutrelles horizontales du 13e étage provoque leur effondrement (p.64), poussant et tordant la colonne verticale 79 sur le côté, entraînant ainsi tout le reste du bâtiment dans un effondrement/glissement vers le sud (p.82-83). Et à la page 85 vous avez le temps de chute précis, avec le détail de ce qui s'effondre seconde par seconde.
  12. Concernant le passeport retrouvé du terroriste C'était celui de Satam al Suqami, qui contrairement à ce que dit la légende, n'a pas été retrouvé au milieu des débris calcinés. Il a été donné par un passant à l'inspecteur Yuk H. Chin dans la rue. En fait, ce passeport a probablement été éjecté lors de l'impact, il n'a jamais été au cœur de l'incendie. On se demande bien l'utilité qu'aurait eu le FBI de fabriquer un passeport, les pirates de l'air étaient de toute façon enregistrés dans le vol à leur nom... Les conspirationnistes font également mine d’oublier que d’autres pièces d’identité et effets personnels des victimes des avions (bijoux, photos, portefeuilles, sacs à main, cartes de crédit, chaussures, monnaie, chéquiers, etc.) qui se sont écrasés dans les Tours jumelles, sur le Pentagone ou à Shanksville, ont également été retrouvés, parfois en très bon état comme la carte bleue de Waleed Iskandar (un passager du Vol 11 d’AA) ou la carte « Miles » United Airlines de Lisa Anne Frost (une passagère du Vol 175 de la United Airlines). De plus, tous les crash aériens à grande vitesse décrivent ce genre de phénomène: Même quand il reste peu de débris à cause de la violence du choc, on retrouve certains affaires intactes. C'est le cas par exemple du Vol 7908 Caspian Airlines en 2009:
×
×
  • Créer...

Information importante

Veuillez accepter les Conditions d’utilisation de notre forum avant son utilisation